Actu

LES 18 VOITURES LES PLUS BELLES DE TOUS LES TEMPS : coupés à moteur avant

Il n’est pas question d’innovation il n’est pas question de performances. On laisse de côté toute objectivité pour admirer les plus belles carrosseries de tous les temps. Cet épisode est spécifiquement consacré aux 18 plus beau coupés à moteur avant de l’histoire de l’automobile. Vous êtes prêts bien installé c’est parti.

18 – Maserati 3200 GT

Lancée en 1998 la Maserati 3200GT est la première voiture entièrement étudiées et mises au point après la reprise du constructeur au trident par Ferrari. Le châssis est habillée par une ligne signée Giugiaro. Elle se caractérise notamment par un bel équilibre entre la longueur du capot et les dimensions de la partie habitacle et arrière. Les courbes tout en douceur sont soulignées par des anges galbées accueillant de larges pneus à l’arrière. L’ensemble se termine en beauté par une paire de feux en boomerang véritable signature du modèle. Comme de coutume dans le cas de beaucoup de coupés italiens elle ne se contente pas d’être belle à l’extérieur la présentation du moteur V8 sous le capot étant peut-être même encore plus spectaculaire.

17 – Mercedes SLR

Développée conjointement avec McLaren la Mercedes SLR est présentée au public en 2003 motorisée par une évolution de l’exceptionnel moteur V8 M113 devenu M155. Elle tranche dans l’univers des super cars par le positionnement de son moteur à l’avant. Et cela se voit. En effet le capot interminable souligné de nervures qui s’inspire des formule 1 McLaren de l’époque signe la partie avant de manière inimitable. Hérité de la Formule 1 également le dessin du pare chocs avant tout comme les extracteurs d’air à l’arrière. La description de cette voiture sculpturale ne serait pas complète si l’aileron mobile n’était pas mentionné. Mais ce sont surtout les portes s’ouvrant en élytre qui interpellent. Une très belle et rare voiture sa production n’ayant pas dépassé les 2000 exemplaires.

16 – Alfa-Romeo GTVType 916

Basée sur une plateforme Fiat la ligne du GTV de type 916 est l’œuvre du fameux carrossier Pininfarina. Il est présenté au public en 1995. Si la première génération marque les esprits c’est à partir du restylage de 1998 que sa calandre chromée triangulaire se pare de chrome tandis que les bas de caisse sont désormais peints du ton de la carrosserie. Son esthétique très latin se caractérise par une ligne de caisse très plongeante soulignant l’aspect sportif du modèle. Il reçoit entre autres comme motorisation le fameux V6 Busso avec ses magnifiques pipes chromées. Beau à l’extérieur beau sous son capot mais aussi accessible à l’achat il mérite pleinement sa place dans ce classement 17 Jaguar X-Type Produite depuis 2013 la jaguar X-Type a immédiatement fait parler d’elle par sa plastique. Coupé haut de gamme à moteurs avant elle perpétue une tradition de la marque remontant aux années 30. Destinée à concurrencer la Porsche 911 elle propose une esthétique qui mêle adroitement les lignes tendues et les courbes. Le premier mot qui vient à l’esprit en particulier en admirant la ligne de profil est l’équilibre.

En effet le designer en chef de la marque ian callum a réussi une performance extraordinaire : allier des lignes rappelant les productions passées de la marque tout en ne tombant pas dans le néo-rétro simpliste. Mais c’est peut-être la partie arrière qui est la plus spectaculaire. Le dessin des feux est de toute beauté tandis que les sorties d’échappement chromées parachève le spectacle.

15 -Maserati Ghibli

Archétype de la GT à l’italienne la Ghibli première du nom a été dévoilé au public en 1966. Maserati alors l’équivalent de Ferrari avait pour but de montrer son savoir-faire. Un coupé grand tourisme dont le but était de surpasser les Ferrari 250 fut alors mis à l’étude.

Ce fut cette Ghibli. La voiture est due au coup de crayon de Giorgetto Giugiaro alors transfuge de Bertone pour Ghia. Embarquant un V8 maison sous son capot avant elle impressionne par la longueur de ce capot. C’est surtout de profil que la voiture apparaît dans toute sa beauté : le pavillon et le plan arrière se rejoignent par une seule et unique courbe. Fait rare dans l’automobile la voiture reprend à son compte le principe du fastback cher aux américains mais avec un coup de crayon sans tourment évoquant une pureté rarement vue depuis.

14 – Aston-Martin Vintage

Les anglais l’appelle la baby Aston et c’est bien de cela dont il s’agit. Le constructeur ayant décidé au début des années 2000 d’ajouter un modèle d’entrée de gamme à son catalogue bien lui en a pris car la Vintage est tout simplement superbe. Dotée initialement d’un moteur V8 au son incomparable elle propose une carrosserie au style typiquement Aston. En effet sa calandre et ses phares sont reconnaissables au premier coup d’œil le profil est extrêmement équilibrée avec un capot plongeant qui plus tard accueillera même un V12. L’arrière est du même tonneau. Toutes les courbes sont harmonieuses. Le dessin évoque la force et la fluidité en même temps. Fait rare la voiture est un plaisir pour les yeux quel que soit l’angle sous lequel on la regarde Il s’agit sans conteste de l’une des plus belles voitures de sport de ces vingt dernières années voire même de tous les temps.

13 – Alfa-Romeo 8C Competizione

Présentée au public en 2006 puis produite à 500 exemplaires l’a 8C était une tentative d’Alfa-Romeo pour accéder au marché des voitures

d’exception. Dessinée par l’allemand Wolfgang Egger alors travaillant pour le centre du design Alfa-Romeo ce coupé a défrayé la chronique lors de sa sortie par ses lignes sculpturales. La voiture tout en rondeur reprend les codes stylistiques de beaucoup des coupés de la marque. les nervures sur le capot en V prolongeant la calandre en V les hanches rebondies les phares multiples sous verre ou encore les sorties d’échappement à l’arrière fond intensément penser à l’alpha 33 Stradale des années 60. Avouez que l’on peut trouver pire comme référence.

12 – Facel-Vega HK500

Avant tout permettez-moi un billet d’humeur : il est juste incroy-able que si peu de Français se rappellent de la marque Facel-Vega. Seule réelle marque de luxe française ayant brillé après-guerre elle mérite bien plus qu’une page de temps en temps dans des magazines. En témoigne cette HK500 de 1958 qui dispute non sans mal aux FV3 et surtout FV4 deux autres Facel-Vega le titre de l’un des plus beaux coupés français de ces 60 dernières années. Le dessin musculeux évoque la puissance alliée à la distinction. Et de puissance il n’en manque pas le moteur délivrant jusqu’à 390 chevaux. Tous des vitres sans montant central à la forme des feux arrière ainsi que la multitude de chrome respire la passion et l’amour de l’automobile. Si on peut trouver plus spectaculaire dans cette liste il sera difficile de trouver une voiture d’aussi bon goût.

11 – Lexus LC

Enfin une japonaise dans ce classement. On notera également qu’il s’agit de l’une des voitures les plus récentes. Coupé aux lignes spectaculaires le Lexus LC innove dans un segment de marché aujourd’hui extrêmement conservateur. Commençons par la calandre géante : elle signe instantanément l’appartenance du coupé à la marque. Elle est prolongée sur le capot par des nervures. Les feux avant suggèrent un regard acéré. De profil la voiture montre clairement un dessin musculeux accrochant l’œil sans jamais être agressif ou excessif. Mais c’est peut-être de trois quarts arrière que cette voiture est la plus spectaculaire. Une superbe voiture au look de concept car dont l’esthétique soyons en sûr fera date.

10 – Rolls-Royce Phantom 1 Jonkheere

Coupé Attention rareté. Cet exemplaire unique est issu du mariage d’un châssis du constructeur anglais Rolls-Royce et d’une carrosserie belge. On parle ici d’œuvre d’art : la porte circulaire, l’alliance des lignes droites et des courbes le profil aérodynamique en vogue dans les années 30 tout ici est parfaitement sublimé. Les formes ne s’adaptent pas à la fonction c’est la forme qui est reine. En témoignent les vitres réduites à leur plus simple expression le profil est élancée et disons-le tout net juste magnifique.

9 – Alfa-Romeo Giulia GT

Version coupé de la Giulia, la GT fut présenté en 1963. Sa ligne est due à Giorgetto Giugiaro alors employé chez Bertone. Classique des classiques dès lors que l’on parle de coupé Alfa-Romeo et même de coupé italien tout court cette voiture allie l’élégance à la sportivité le dynamisme au bon goût. On ne peut s’empêcher d’admirer la ligne de caisse haute parcourant non seulement le flanc mais aussi la partie avant de la voiture. L’ensemble fait preuve d’une finesse mais aussi d’un équilibre très rarement rencontrés sur des voitures de grande série au tarif abordable. De nombreux débats opposent depuis longtemps les aficionados de la voiture en termes d’esthétique : deux ou quatre feux capot plat ou capot boîte aux lettres version standard ou carrosserie bodybuildée à la GTA-M. Juste pour le plaisir admirons simplement la version de série la plus puissante ainsi que la plus évoluée la GT2000 avec son moteur de 2 litres de cylindrée.

8- Bugatti Royale type 41 royal

Coupé Napoléon 6 mètres de long moteur huit cylindres en ligne de 12 litres de cylindrée la Bugatti type 41 illustre parfaitement l’application de la devise d’Ettore Bugatti : “rien n’est trop beau rien n’est trop cher”.

La version coupé Napoléon y ajoute une esthétique incroyable. Si la ligne en tant que telle ne réserve pas réellement d’audace par rapport à la production de voitures de luxe de l’époque c’est le gigantisme et la pureté qui en font la singularité. Le capot immense est souligné sur ses côtés par un dessin des ailes intégrant les marchepieds figurant une courbe rappelé en elle-même une vague. Pas d’accessoires superflus pas de tuyauterie visible l’harmonie de couleurs en noir et bleu typique de la marque souligne l’aspect élancé et fluide de cet immense voiture. Si vous avez l’occasion fait un détour par le musée de l’automobile de Mulhouse dans lequel se trouvent là des plus beaux exemplaires, vous ne le regretterez pas.

7 – Delage AeroSport Coupé

Nous sommes en 1935 à Neuilly sur Seine en banlieue parisienne. Le carrossier Letourneur et Marchand commissionné par la marque de luxe française Delage a pour tâche d’habiller le châssis court d8-120 pour présentation au salon de Paris 1936. Il commettra cette superbe réalisation. Ce qui vient à l’esprit en regardant cette voiture est probablement une fois de plus l’ équilibre mais aussi le bon goût. Tout semble formidablement en place du dessin en virgule des vitres avant et arrière se rejoignent ans en montant à la ligne de toit fuyant vers l’arrière superbement soulignée par un bandeau chrome quasiment parallèle. Une œuvre magistrale d’un carrossier qui ne l’était pas moins.

6 – Mercedes 300 SL

Ah la 300SL. Tout a été dit sur ce véhicule, de son palmarès à ses singularités esthétiques. Le public le sait peu mais l’ouverture des portes en papillon n’a que peu à voir avec la fantaisie d’un designer ou les délires d’un marqueteurs roué.

La raison d’être de ce concept est lié à la configuration du châssis tubulaire employé impliquant des seuils de portes élevés. Quoi qu’il en soit et malgré un aspect pratique que l’on imagine sans mal compliqué le résultat en termes de design et juste époustouflant. Une fois de plus tout a été écrit depuis les virgules soulignant les ailes jusqu’à la calandre inversée ornée de la fameuse étoile en passant par la sobriété et l’élégance générale des courbes. Du coup je vous laisse simplement admirer ce chef-d’œuvre dans toute sa splendeur.

5 – Aston-Martin DB9

La fameuse DB9… Force et discrétion sont les vocables utilisés par Henrik Fisker alors en charge du design de Aston-Martin pour qualifier son chef-d’œuvre. Cette voiture propose une carrosserie au style typiquement Aston. En effet sa calandre et ses phares sont reconnaissables au premier coup d’œil. Elle réussit là où la plupart de ses concurrentes pêchent. L’alliance de l’élégance et du sport est pilotée de main de maître. Toutes les formes sont intégrées. Nous sommes à des années lumières des dessins tape-à-l’œil dont un bon nombre de super cars se font malheureusement la spécialité. Un classique de l’élégance que les productions postérieures de la marque quoique spectaculaires peinent aujourd’hui à égaler.

4 – Bugatti type 57 SC Atalante

Création du fils d’Ettore Bugatti la type 57 est présentée au salon de Paris 1933. La voiture reprend le fameux moteur huit cylindres en ligne à double arbre à cames utilisé en course. Elle sera successivement habillée de plusieurs carrosseries. Celle sur laquelle s’arrête la revue de ce jour est dénommée Atalante.

Les mots manquent pour exprimer le choc reçu à la vue du véhicule. Strict coupé deux places la voiture possède à l’inverse de sa sœur l’atlantique une malle arrière.

Cette différence permet d’étirer la ligne globale de la voiture. Les points notables sont certes les roues carénées à l’arrière comme la production de l’époque aimait à les faire faire mais aussi et innovation incroyable pour une voiture de 1933 les phares avant intégrés. Ce dessin si particulier affiche une élégance rarement rencontrée sur un coupé.

Si la vue en contre-plongée de trois quarts arrière permettrait à elle seule à la voiture de figurer en haute place dans ce classement que dire du profil superbe n’est-ce pas?

3 – Jaguar Type E

La plus belle voiture du monde. Ce sont les mots qu’aurait prononcé un certain Enzo Ferrari à la vue de la Jaguar E-Type. Comme d’autres voitures de cette liste tout a été dit et écrit sur cette voiture. Soulignons toutefois ceci : réutiliser un châssis et un moteur évolué et issu de la Type D plusieurs fois victorieuse aux 24 heures du Mans pour en faire une voiture de sport de route était une idée très ambitieuse mais l’habiller d’une robe aussi magistral honnêtement il fallait oser. Si le profil a été maintes et maintes fois commenté je vous propose de vous arrêter sur la vue de trois quarts arrière. Tant les hanches rebondi que les échappements centraux ou encore les deux demi-parts choc en chrome sont totalement spécifiques à la voiture. Véritable signature ses formes sont tellement intemporelles que hors la XJS on notera que tous les coupés Jaguar depuis la Type E reprennent des éléments esthétiques de cette voiture désormais élevée au rang d’intouchable.

2 – Citroën DS Coupé Chapron

Le Paris , Une Citroën devant des Maserati des Jaguar et des Bugatti. Et oui car admirez cette beauté. Si la DS en berline e est sans conteste un des plus grands chefs-d’œuvre esthétique de toute l’histoire de l’automobile cette version coupé pousse encore plus loin le concept. On la doit au carrossier Chapron. La beauté des lignes est à couper le souffle. De toutes les variantes Coupé la version Le Paris a pour elle de respecter au mieux la ligne originale de la voiture tout en lui apportant le surcroît de dynamisme inhérents aux versions coupé. Si la partie avant reste très fidèle au dessin de Flaminio Bertoni le profil se voit adjoindre plusieurs barres chromées soulignant l’aspect unique du modèle. Mais c’est bien la partie arrière qui révèle le plus de modifications. La vitre arrière désormais totalement concave la disparition des clignotants des custodes ainsi que l’agrandissement de la malle arrière apporte un effet lissé suggérant la vitesse et la fluidité. Une superbe réalisation extrêmement rare qui plus est puisque moins de 10 exemplaires du coupé Le Paris ont été fabriqués au total.

1 – Talbot Lagot

T150 SS goutte d’eau Œuvre de l’entreprise de carrosserie Figoni et Falaschi la version dénommée goutte d’eau de la talbot T150 est un classique de l’élégance automobile d’entre les deux guerres. Construite autour d’un empattement raccourci des talbot T150 C ce coupé est une magistrale ode à la beauté. Seuls deux exemplaires se verront intégralement carénés. Les concessions faites aux aspects fonctionnels ou pratiques sont quasi inexistantes. La moindre courbe le moindre détail respire la fluidité et la douceur. On notera les feux carénés innovation rare à l’époque.

Les vitres latérales ovoïdes alliées à des formes sensuelles lui feront gagner le surnom de goutte d’eau. Une superbe réalisation élevée au rang d’icône qui mérite sans peine la deuxième place de ce classement.

You may also like...